Quelques données HISTORIQUES

1. L’importance des chrétiens orientaux (dont s’occupe Solidarité-Orient) vient du fait capital que ce sont eux qui nous ont transmis la foi chrétienne. Ne jamais oublier que Jésus est un Juif d’Israël et que les Apôtres sont des Juifs de Galilée et de toute la Palestine, qui ont prêché la Bonne Nouvelle au Proche-Orient avant de la répandre en Occident. Ce sont les premières Eglises de Jérusalem et d’Antioche de Syrie, où l’on parlait l’araméen (la langue de Jésus) qui ont transmis la foi en Occident. L’Apôtre Paul, qui a évangélisé l’Asie mineure, la Grèce et Rome, a reçu sa première formation chrétienne à Damas et Antioche de Syrie, où l’on parlait un peu de grec et beaucoup d’araméen, et où les disciples de Jésus ont reçu pour la première fois le nom de chrétiens (Ac 9,20-30 et 11,22-26).

2. A ses débuts, conçue comme antenne belge de l’Oeuvre d’Orient en France, Solidarité-Orient est devenue association autonome sous cette appelation en 1984. Avec ses 125.000 adhérents l’Oeuvre d’Orient poursuit en France un remarquable travail de sensibilisation à la situation de nos frères chrétiens d’Orient et apporte à ceux-ci un soutien matériel et spirituel considérable. L’Oeuvre d’Orient fut fondée en 1856, à Paris, à l’initiative d’un groupe de professeurs en Sorbonne dirigé par le Baron Cauchy, de l’Institut, célèbre mathématicien. Ils firent appel à un jeune collègue, professeur d’histoire ecclésiastique à la Sorbonne, l’abbé Charles Martial Lavigerie (1825-1892), pour être, sous leur contrôle, le premier directeur général de l’Oeuvre des Ecoles d’Orient, comme elle s’appelait au commencement. Lavigerie quitta l’œuvre en 1861 et connut ensuite une carrière ecclésiastique brillante : nommé évêque de Nancy en 1863, il fut transféré au siège archiépiscopal d’Alger en 1867 — il sera nommé cardinal en 1882 — et c’est à Alger qu’il fonda, entre autres, la société des Missionnaires d’Afrique (1868), appelés aussi « Pères Blancs ».

Augustin Louis, baron Cauchy (1789-1857)

Augustin Louis, baron Cauchy (1789-1857)

Charles-Martial Lavigerie (1825-1892), lors de son élévation à l'épiscopat (1863)

Charles-Martial Lavigerie (1825-1892), lors de son élévation à l’épiscopat (1863)

En 1932, Mgr Charles Lagier, directeur de l’Œuvre d’Orient, décida la création d’une antenne belge, dont la direction fut confiée à un ecclésiastique français originaire du Midi, le chanoine Léopold Marme. Celui-ci fut forcé d’abandonner son ministère en Belgique en 1940 à cause de la guerre. Lui succéda en 1941 à la tête de la branche belge de l’Œuvre d’Orient, le Père Pierre Dumont o.s.b., moine de l’abbaye de Chevetogne. Il développa énormément l’action de cette antenne belge, qui atteint en 1955 plus de 40 000 adhérents.   En 1956, le P. Dumont fut appelé à de nouvelles fonction, et Mgr Lagier lui nomma pour successeur l’abbé (plus tard Mgr) Édouard Beauduin, docteur en philosophie et en théologie, professeur à l’Athénée de Liège et neveu de Dom Lambert Beauduin, fondateur de Chevetogne. Le père Serge Descy, ordonné prêtre dans l’Église grecque melkite catholique lui succéda comme directeur en 1982. Devenue autonome en janvier 1984 sous l’appellation de “Solidarité-Orient”, notre association a pu bénéficier des compétences de 3 directeurs successifs : le Père Serge Descy jusqu’en 1993, le  Père Jean-Marie Van Cangh, dominicain, Professeur à l’Université de Louvain de 1993 à 2013 et enfin, suite au décès inopiné de ce dernier, le 21 mai 2013, Christian Cannuyer, Professeur à la Faculté de Théologie Catholique de Lille, actuel directeur et administrateur-délégué. En outre, Christian Cannuyer avait déjà repris la direction de notre bulletin assurée auparavant par le père Descy jusqu’à son départ en 1993.

photo van cangh et cannuyer sans légende

Jean-Marie Van Cangh o.p. (1942-2013), administrateur-délégué de Solidarité-Orient de 1993 à 2013, et Christian Cannuyer, directeur du Bulletin depuis 1993 et administrateur-délégué depuis 2013

. Le but de Solidarité-Orient est de venir en aide aux chrétiens pauvres des Eglises d’Orient, aussi bien en Asie qu’en Afrique (Egypte, Ethiopie). Elle est aussi bien au service des catholiques que des orthodoxes (ces derniers sont les plus nombreux dans les Eglises du Moyen-Orient).

background-orient